vendredi 29 avril 2016

Les enfants d'Eden de Chris Beckett




Résumé :
La race humaine s'est étendue sur Eden, la planète sans lumière : après s'être affrontés, les partisans de John ont fini par traverser Monde-Étang tandis que ceux de David occupent le continent originel. Parallèlement, certains groupes se sont écartés des combats pour former de nouvelles petites communautés sur des îles paisibles. Parmi eux, une jeune fille, Étoile, décide de rejoindre le continent. 
Là, elle découvre avec émerveillement une culture bien plus avancée que la sienne, mais tombe aussi amoureuse du descendant de John Lampionrouge, Pierreverte, qui souhaite l'épouser et lui offre l'anneau d'Angela, la " Mère d'Eden ". Un anneau extrêmement convoité. 
Étoile n'a aucune idée des ennemis qu'elle va se faire en l'acceptant, et ne peut encore moins imaginer que viendra un temps où elle devra choisir entre tuer ou mourir...  



Je n'ai pas lu le premier tome de cette trilogie (Dark Eden) mais ça ne dérange aucunement pour lire ce second tome et comprendre aisément l'histoire.

Etoile vit sur une petite île appelée Sols-Genoux avec son oncle, sa soeur, son frère et d'autres membres de leur communauté. Mais si les autres se satisfont de cette petite vie routinière qu'ils mènent, elle rêve d'aventure et aimerait explorer le vaste monde.
Lorsqu'enfin elle rejoint le continent, elle ne se doute pas qu'elle ne remettra pas les pieds à Sols-Genoux de sitôt. En effet, elle tombe amoureuse de Pierreverte, qui lui aussi est sous le charme et décide de l'épouser. Seulement, Etoile ne se rend pas compte qu'elle devient ainsi pour tout le peuple la <<Mère d'Eden>> et que ce titre est déjà convoitée...Le fait qu'Etoile n'ai pas la langue dans sa poche ne va pas l'aider à se faire des amis, bien au contraire...

Moi qui ne suis pas spécialement branchée science-fiction, j'ai adoré ce livre, complètement addictif, que j'ai eu du mal à poser pour faire autre chose ! Il me donne même envie de découvrir le premier tome que je vais aller acheter rapidement ^^

Etoile est un personnage que j'ai beaucoup apprécié. Elle ne se laisse pas impressionnée, elle est "brute de décoffrage" et dit ce qu'elle pense, même ce qu'elle devrait garder pour elle sous peine de s'attirer les foudres de certaines personnes.
A côté, Pierreverte est beaucoup plus effacé. Il se laisse bouffer par les autres alors qu'il est promu à être Maître d'Eden, qu'il devrait donner des ordres, ne montrer aucun sentiment. Il est beaucoup trop humain pour ce titre, contrairement à d'autres qui rêvent de prendre sa place et feront tout pour le détrôner.

Même si les rebondissements ne sont pas spectaculaires, le livre se lit aisément, on accroche rapidement et vraiment une fois qu'on l'a commencé, il est difficile de décrocher.


Mon avis :  
  



tous les livres sur Babelio.com

samedi 23 avril 2016

Piégée dans son couple de Jean-Claude Kaufmann





Résumé :
Cela a commencé par un cri qui exprimait une souffrance trop longtemps retenue. Des femmes voulaient à tout prix parler, raconter et raconter encore, avec passion, pour essayer de comprendre ce qu'elles étaient en train de vivre. Elles se sentaient prises au piège, un piège insidieux dont elles ne parvenaient pas à sortir.

Jean-Claude Kaufmann lève le voile sur cet aspect peu connu du couple, analysant avec précision le mécanisme qui conduit au harcèlement intime et à l'enfermement. Il le fait de l'intérieur des récits de vie, vibrants d'émotion. Trois personnages centraux (deux femmes et un homme, car la parole masculine est également importante à entendre)se dégagent et nous entraînent dans des rebondissements digne d'une intrigue romanesque. Les témoignages sont forts, douloureux, surprenants. Ils nous aident à comprendre.
Car ces aveux et confidences posent mille questions. Sur le couple, sur l'amour, sur l'évolution du rôle des femmes et des hommes dans la société d'aujourd'hui. Jean-Claude Kaufmann propose des explications nouvelles et parfois décapantes.


Piégée dans son couple regroupe des témoignages de femmes (et de quelques hommes) qui se sentent enfermés dans leur relation amoureuse et ne savent pas comment y mettre fin ou ne s'en sentent pas capable tout simplement. Pour des raisons financières, par peur de la solitude, pour préserver les enfants, ... Les raisons sont multiples puisque chaque couple est différent et a des rancoeurs différentes.

J'ai lu cet ouvrage avec un certain détachement puisque je ne me sens pas concernée par le sujet, tout allant pour le mieux dans mon couple. Cependant, il m'a parlé quand même puisque des couples qui restent ensemble alors qu'il n'y a plus d'amour entre eux, j'en ai autour de moi.
Je ne citerais pas de noms mais il y a ce couple qui ne se sépare pas car lui a choisi le chantage : si tu me quittes, je ferais tout pour avoir la garde des enfants et je te pourrirais la vie...
Cet autre couple qui ne s'aime plus, qui l'a annoncé à tout le monde mais qui continue de vivre sous le même toit pour le bien des enfants, enfants qui ne sont pas au courant que leurs parents ne sont plus que colocataires...
Il y a cette jeune femme qui reste avec cet homme qu'elle n'aime plus, et qu'elle craint même, par peur de la solitude...
Je suis sûre que vous en connaissez vous aussi des couples qui se sentent piégés ensemble mais qui n'arrive pas à vivre séparément, qui ne sautent pas le pas malgré leur très fort désir de le faire... Ils attendent LE déclic. Et même lorsque celui-ci arrive, ils continuent de douter, reportent.
Je ne sais pas quel serait mon comportement si Chéri et moi devions nous séparer. Mais je pense que je m'accrocherais très fort et que j'aurai du mal à tourner la page moi aussi. On n'efface pas autant d'années d'amour en un simple battement d'aile.

Dans cet ouvrage, Jean-Claude Kaufmann lève le voile sur le mécanisme qui conduit au harcèlement intime et à l'enfermement. Il nous fait nous interroger sur le couple, sur l'amour, sur les relations hommes/femmes, sur l'évolution du rôle des hommes et des femmes dans la société d'aujourd'hui. 


Mon avis :  
  

vendredi 22 avril 2016

Tounet a le hoquet ! de ROI




Résumé :
Tounet a le hoquet et ne parvient pas à s'en débarrasser.
Ses amis et l'équipe de secours vont trouver de drôles d'idées pour l'aider !


 Tounet a le hoquet et ne sait pas comment s'en débarrasser... Ses amis lui proposent de retenir sa respiration tandis qu'ils comptent jusqu'à 10 mais cela ne fonctionne pas. Alors ils décident de lui faire peur. Malheureusement, la plaisanterie va mal tourner et mettre nos petits héros en fâcheuse posture...
Heureusement que Julie et son équipe son là pour les sortir de leurs mauvais pas.

Encore une histoire bien sympathique :-)
Qui n'a jamais été agacé par un hoquet qui ne semble pas vouloir disparaître ? 

On aime beaucoup cette collection qui s'adresse aux enfants dès 3 ans et accessible à toutes les bourses.
Collection qui comporte déjà 16 titres !


Mon avis :  
  

jeudi 21 avril 2016

Qui est le plus grand ? de ROI




Résumé :
En comparant les tailles de Titan et Tanguy, Bulldo provoque des conflits entre ses amis.
Tous les habitants de Vroomville se chamaillent pour savoir qui est le plus grand !


Ce matin là, deux camions, Titan et Tanguy, livrent du matériel. Et Bulldo ne peut s'empêcher de faire remarquer que l'un est plus petit que l'autre.
Du coup, tout le monde se compare à Vroomville et y va de son avis sur celui qui est le plus grand des deux camions. Bien vite évidemment toute cette bande d'amis va se chamailler pour avoir le dernier mot.

J'aime beaucoup cette collection qui comporte une morale à la portée des enfants dès 3 ans. 
Ici, bien que les enfants adorent que je leur raconte cette histoire, ils la connaissait déjà puisqu'elle est un épisode du fameux dessin animé Robocar Poli.
Les personnages sont solidaires entre eux malgré les disputes, ils renvoient une bonne image aux enfants et c'est vraiment appréciable.


Mon avis :  
  

mercredi 20 avril 2016

#Sacandale de Sarah Ockler




Résumé :
Le soir du bal d'automne, Lucy se retrouve au bras de Cole, le petit-copain de sa meilleure amie, cette dernière étant malade. Emportée par l'euphorie et son amour secret pour le jeune homme, Lucy finit par commettre l'irréparable : l'embrasser. 
Mais bientôt, une photo de son baiser avec Cole est postée sur son propre compte Facebook, ainsi qu'une série de photos présentant ses amis dans des situations compromettantes. 
En quelques heures, le lycée entier la déteste et pour elle, l'enfer commence... 


Lucy est amoureuse de Cole depuis 4 ans. Malheureusement, c'est le petit-ami de sa meilleure-ami, Ellie.
Mais cette dernière se retrouvant allitée le soir du bal d'automne, c'esr Lucy qui arrive au bras de Cole, ayant promis à sa meilleure-amie de l'accompagner à sa place.
Seulement, lors de cette fête un peu trop arrosée, Lucy embrasse Cole et les voilà qui finissent tous les deux leur nuit dans le lit de ce dernier, en tout bien tout honneur puisque si il y aura quelques baisers, ils ne coucheront pas ensemble.
Seulement, le lendemain, des photos compromettantes de la soirée sont publiés sur Facebook. Des photos de Cole avec Lucy mais aussi d'autres mettant leurs camarades en fâcheuse posture. Et évidemment, tout ceci a été fait avec le portable de Lucy, qui lui a été dérobé.

Lucy devient rapidement la bête noire de son lycée et sa meilleure-amie lui tourne le dos.
A partir de ce moment, on se rend compte du mal que l'on peut faire derrière son écran, avec les réseaux sociaux, les blogs, ...Et tout le monde va y aller de son petit commentaire pour lyncher Lucy. Comme si cela ne suffisait pas, il faut aussi qu'elle subisse les brimades au lycée puisque tous lui en veulent de ces photos postées.

L'auteure aborde des sujets d'actualité de façon correcte. Le harcèlement à l'école et le danger des réseaux sociaux sont des sujets qui touchent régulièrement les ados d'aujourd'hui.
Malheureusement, je n'ai pas été super emballée par l'histoire... Le détachement du personnage principal y est surement pour quelque chose. Avec tout ce qu'elle vit, Lucy devrait être plus abattue, plus défaitiste et en fait il n'en est rien... Elle vit une vie normale, ne semblant pas se rendre compte du #scandale, ça manque de conviction et c'est vraiment dommage.
J'avais hâte d'aller au bout de ma lecture pour connaître le coupable mais ce livre est loin de m'avoir transporté...


Mon avis :  
  

jeudi 14 avril 2016

Harcèlement scolaire, lui apprendre à s'en défendre de Marie Quartier




Résumé :
Dans la cour, la cantine, les toilettes des établissement scolaires, règnent une loi, un pouvoir, des codes particulier. Les parents et le corps enseignant restent souvent impuissants face au harcèlement, d'autant plus que les enfants qui le subissent ont trop honte pour en parler.

Comment prévenir le harcèlement à l'école ? Comment déceler cette souffrance chez un enfant et l'inciter à se confier ? Comment l'aider efficacement lorsqu'on découvre qu'il subit cette forme de maltraitance et lui permettre de s'en sortir ?

A partir de cas réels et concrets, ce livre propose aux parents des pistes de réflexion et une gamme de solutions pour stopper le harcèlement. Il s'agit avant tout de revaloriser l'image de l'enfant, en lui apprenant à se défendre face à ses harceleurs et en lui permettant d'être celui qui décide de la meilleure des solutions proposées.



Avec ce livre, pas de recette miracle mais des pistes d'observation et de réflexion inspirées de l'école de Palo Alto pour nous aider à stopper le harcèlement. L'école de Palo Alto étant un courant de pensée né dans les années 1950, qui aborde l'étude des relations humaines et du fonctionnement de l'esprit sous l'angle de la communication et des lois des systèmes.

Cet ouvrage comporte 13 chapitres qui sont 13 situations différentes de harcèlement :
1. Camille, 3 ans, se laisse prendre ses jouets
2. Sidonie, 4 ans, est sans cesse bousculée
3. Antoine, 6 ans, se fait traiter de "gros"
4. Juliette, 9 ans, a perdu toutes ses amies
5. Alexandre, 9 ans, fait le pitre pour s'intégrer
6. Cindy, 10 ans, est devenue une harceleuse
7. Romane, 11 ans, se fait exploiter par une camarade
8. Elise, 12 ans, subit les brimades de toute sa classe
9. Gaëtane, 13 ans, a peur de perdre sa popularité
10. Jonathan, 14 ans, se fait insulter sous les yeux de ses professeurs
11. Nathan, 14 ans, se fait frapper dans l'enceinte du collège
12. François, 15 ans, est racketté par son meilleur ami
13. Manon, 15 ans, est harcelée sur internet

Chaque chapitre nous pose la situation puis ce qui interfère, ce qui pose souci et est néfaste, ce qui fait perdurer le harcèlement. Le chapitre se termine finalement par des outils pour trouver des solutions.

Malheureusement, je n'ai pas toujours été d'accord avec ce que j'ai lu surtout quand il est écrit  que c'est à la victime de changer de comportement pour cesser de se faire harceler... A la lecture de cet ouvrage, on a l'impression que le problème c'est le harcelé et non le harceleur et que c'est à ce premier de faire changer les choses... Ca me dérange beaucoup...

Avec cet ouvrage, j'ai appris qu'on ne peut pas toujours résoudre les problèmes que rencontre l'enfant, qu'il faut le pousser à nous parler, lui demander comment il pense qu'on pourrait l'aider mais que d'aller voir l'enseignant, le harceleur ou ses parents n'est pas toujours la solution, celle-ci risquant de conforter l'enfant dans son rôle de victime. Mais difficile de ne pas intervenir puisque c'est nous, les adultes, et que nous nous devons de le protéger.

Un livre que je referme en n'étant pas forcément convaincue de con contenu... J'aurai aimé y trouver des astuces pour que le harceleur soit aussi mis en faute et qu'on nous livre des solutions pour qu'il stoppe ses agissement et pas que ce soit au harcelé de faire tout le boulot alors que c'est déjà lui qui subit...


Mon avis :  
  

mercredi 13 avril 2016

Bad romance de Céline Macellon




Résumé :
Le jour ? ou plutôt la nuit ? où Chris rencontre Kate, ça ne se passe pas vraiment dans les règles de l'art. Lui a beaucoup trop bu et s'est trompé de tente, et elle, furieuse, le menace carrément. Chris n'est pourtant pas vraiment le genre de mec à qui on cherche des emmerdes. D'ailleurs, lui et son mode de vie de bad boy représentent tout ce que Kate tente d'éviter : les problèmes, elle en a déjà assez avec la mort de sa mère et la responsabilité de sa petite s?ur sur les bras. Mais c'est compter sans l'étrange attirance qu'ils ont immédiatement l'un pour l'autre, presque à leur corps défendant...



Kate a 17 ans lorsqu'elle rencontre Chris, 22 ans; dans un camping municipal. On ne peut pas dire que la rencontre soit agréable comme l'un comme pour l'autre : en effet, Chris, bourré, rentre dans la tente de la petite soeur de Kate et cette dernière le fait sortir en brandissant un fusil harpon.
Leur rencontre fortuite aurait pu s'arrêter là si ils ne se revoyaient pas quelques semaines plus tard.

Seulement, Chris n'est pas le genre de mec que Kate souhaite fréquenter : il a tout du bad boy : tatoué, bagarreur, un franc-parler qui laisse à désirer et il baise tout ce qui bouge (désolée mais il n'y a pas d'autres mots).
Le contraire est réciproque puisque Kate est une jeune fille plutôt sérieuse et qui se bat pour s'en sortir bien que plutôt agressive mais vue son passé on comprend aisément qu'elle se soit forgé cette carapace.
Seulement, comme on peut s'en douter, Kate et Chris vont se retrouver attirés l'un par l'autre mais est-ce qu'une histoire d'amour entre eux est viable ?


J'avais peur de ne pas apprécier cette lecture parce que je ne suis pas friande de bad boys mais finalement ce livre se lit plutôt bien, surtout qu'on n'a pas affaire à des personnages cul-cul-la-praline. Kate a beau n'avoir que 17 ans, elle ne se laisse pas faire même devant ce mec pas très clair qu'est Chris, elle n'est pas une midinette écervelée et j'ai apprécié son caractère bien trempé.
Contre toute attente et même si Chris reste le mauvais garçon de ce roman, il sait se montrer protecteur et tendre avec Kate, ce qui le surprend lui même d'ailleurs.

Dans ce roman, il est aussi question d'un sujet délicat : la maladie et plus particulièrement le trouble de la personnalité borderline. C'est un sujet que l'auteure traite avec succès et qui fait surement la différence avec beaucoup d'autres romans dans son genre.

 
Mon avis :  
  

lundi 11 avril 2016

Les psy-trucs pour les enfants de 0 à 6 ans de Suzanne Vallières




Résumé :
 Voici les réponses à toutes les questions que les parents se posent face à l'éducation et au développement de leur(s) enfant(s) ! Près de 300 psy-trucsà la portée de tous, qui pourront être appliqués au quotidien et qui faciliteront la vie des parents !
  • Dois-je laisser mon bébé pleurer la nuit ?
  • A quel âge devrait-il être propre ?
  • Comment réagir devant ses crises ?
  • Comment aider mon enfant à partager ses jouets ?
  • Dois-je obliger mon enfant à finir son assiette ?
  • Les querelles entre frères et soeurs sont-elles inévitables ?
  • Comment favoriser sa confiance et son estime de soi ?
  • Est-ce normal qu'il ai un ami imaginaire ? ...  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Les psy-trucs font partis de ces livres qui vont rester sur ma table de chevet pour l'ouvrir aux moments opportuns et m'aider à passer quelques caps avec mes enfants. En ce moment, je le garde précieusement pour lire ceux concernant le bébé lorsque le nôtre sera là. Même si, je n'aime pas certaines généralités qui sont faites comme l'âge à partir du quel bébé doit faire ses nuits, ... Un enfant est différent d'un autre et il n'y a pas de norme donc je préfère ne pas m'attarder sur ces quelques détails.
    Mais il m'a bien aidé pour certains sujets tels celui du partage, celui de l'arrivée d'un bébé, celui des conflits entre frères et soeurs, celui de l'estime de soi , celui de la sexualité ou encore celui des mensonges.
    Comme vous le voyez les sujets sont vastes et encore je ne me suis pas penché sur ceux qui ne nous concernent pas mais le jour où cela se produira, je saurai où regarder ;-)
    Chaque thème commence par : Les questions que les parents se posent. Puis le thème est abordé par Suzanne Vallières, psychologue, qui nous donne des pistes, nous pousse à la réflexion et enfin nous livre ses psy-trucs pour gérer les situations qui nous incommodent. 
    Si vous aussi vous souhaitez des conseils et des réponses claires sur le développement de vos enfants, ce livre est fait pour vous ;-)
     
     
Mon avis :  
  

dimanche 10 avril 2016

Comme un livre ouvert de Liz Kessler




  Résumé :
Ashleigh Walker est amoureuse. Au sens le plus intense et bouleversant du terme. Un amour inconditionnel qui la consume. De quoi oublier de s'inquiéter pour ses mauvais résultats scolaires. De quoi lui faire oublier le mariage de ses parents qui s'effondre. Il y a juste une chose qui la perturbe… Pourquoi n'est-ce pas Dylan, son petit ami qui la met dans cet état, mais plutôt Mademoiselle Murray, sa prof d'anglais ?  


Ashleigh Walker a 17 ans et pour une fois, l'histoire ne conte pas les aventures d'une élève modèle puisque celle-ci sèche certains cours avec sa meilleure-amie Cat et ses notes sans être très mauvaises sont loin d'être reluisantes. Disons que c'est une suiveuse plutôt qu'une meneuse.

Le livre se déroule en trois partie et j'ai trouvé qu'on voyait grandir Ashleigh au fur et à mesure de la lecture. 
Lorsqu'on la découvre dans la première partie, elle est très égocentrique et le monde ne tourne qu'autour d'elle et de ses petits problèmes persos. Ce qui, je trouve, la rendait super agaçante et superficielle... Une première partie où il ne se passe pas grand-chose d'ailleurs, on pourrait presque se passer de cette partie tant je l'ai trouvé inintéressante...

Dans la seconde partie, on découvre une Ashleigh qui se cherche, qui se tourne un peu plus vers les autres, qui évolue en bien. Petit à petit elle se rend compte qu'elle est plus attirée par les filles que par les garçons et notamment par sa professeur de littérature. Et évidemment elle pense que c'est réciproque et fait tout pour lui plaire, l'air de rien.

Dans la troisième partie enfin, Ashleigh fait son coming-out.

Certaines parties de ce roman sont vraiment mais vraiment longues... Ca traîne en longueur et ça ne sert pas à grand-chose. Le sujet qu'est l'homosexualité est amené subtilement et progressivement mais je n'ai pas trouvé qu'il était bien traité. Pas de rejets de la part des autres, ça reste très succinct et c'est bien dommage.
Malgré tout, il est addictif puisque je l'ai lu en 2 jours. Mais il fait parti des flops plutôt que des tops...



Mon avis :  
  

vendredi 8 avril 2016

Immaculée de Katelyn Detweiler




   Résumé :
Première de classe, bien dans sa peau et dans sa famille, Mina sort avec le garçon le plus ambitieux du lycée. Mais le jour où elle se découvre enceinte – alors qu'elle n'a jamais fait l'amour –, son monde bien ordonné chavire. Personne ou presque ne croit en sa virginité. Pour son père, le coupable est son petit ami ; ce dernier, lui, est persuadé qu'elle l'a trompé.
L'histoire de la grossesse de Mina va se répandre comme une traînée de poudre. Pour certains elle est une hérétique, tandis que, pour d'autres, les miracles sont possibles et l'enfant à naître de Mina sera le plus grand de tous... Et vous, dans quel camp vous rangerez-vous ?
 
 
Mina a 17 ans et vit une vie plutôt banale à Green Hill, petite bourgade où tout le monde se connaît. Elle a un petit-ami, Nate, 2 meilleures-amies, Izzi et Hannah et elle est bonne élève au lycée. Sa petite vie d'ado est plutôt exemplaire.
Jusqu'au jour où Mina va être enceinte. Mais comment peut-elle l'être alors qu'elle est vierge ? 
 
Très rapidement deux camps vont se former : ceux qui la croient ou tout du moins la soutiennent malgré l'incongruité de son histoire et ceux qui ne croient pas du tout à ce prétendu miracle et lui tourneront le dos, ou pire tenteront de lui nuire.
 
A la vue de la couverture, j'avais hâte de découvrir ce roman, de connaître le fin mot de l'histoire. Histoire qui est abordé en 3 grands chapitres : le premier trimestre de grossesse de Mina, le second puis le troisième. On voit Mina évoluer en même temps que sa grossesse, on passe par toutes ses émotions : l'incompréhension, la colère, le ras-le-bol, ... On la voit grandir en même temps que sa grossesse avance et ça ne la rend que plus attachante.
Si l'aspect religieux est présent dans le livre, il n'est pas le thème principal.
Par contre, avec ce livre, les lecteurs se rendront compte du pouvoir des réseaux sociaux, du mal qu'ils peuvent engendrer et feront peut-être prendre conscience à certains aussi que la vie privée des autres est quelque chose d'important et qu'il est primordial de savoir rester à sa place, de ne pas juger trop hâtivement, qu'on croit ou non la personne à détracter. Parce que dans ce roman, les gens vont beaucoup trop loin, sont beaucoup trop intrusifs, comme si la grossesse de Mina leur appartenait en quelque sorte...
 
Ce roman n'est pas tout blanc ou tout noir et très rapidement deux camps bien distincts vont se former : ceux qui croient en Mina, et qui sont en minorité, et ceux qui ne la croient pas du tout et qui attendent d'elle qu'elle leur dise enfin qui est le père de l'enfant. C'est surement l'un des aspects les plus difficiles de ce livre : voir les amis de Mina lui tourner le dos, parfois même certains membres de sa propre famille... C'est dur de vivre dans ce climat chargé de tension, de supporter les mauvaises langues, les regards noirs, les messes basses et pourtant même si Mina a parfois du mal à vivre tout ça, si les mots et l'attitude des autres la blessent, elle est forte et tient bon, envers et contre tous -ou presque.
 
Si je devais émettre un bémol, il serait pour la fin qui nous laisse sur notre faim.
Je m'attendais à une explication, à savoir le pourquoi du comment, à avoir un semblant d'explication et finalement on referme le livre et à nous de nous faire notre propre conclusion ;-)


Mon avis :  
  

mercredi 6 avril 2016

Batman, prisonnier du Pingouin de Scott Sonneborn




  Résumé :
Une fois encore, le Pingouin est pris la main dans le sac par Batman, et comme ce criminel a la fâcheuse habitude de s'évader de sa cellule, Batman le confie à une prison privée, parfaitement impénétrable. Fidèle à sa réputation, le Pingouin parvient pourtant à rentrer mystérieusement en contact avec les plus grands méchants de ce monde, avant de pouvoir lancer une armée de criminels, prête à marcher sur Gotham. Batman n'a qu'une solution pour éviter ça : pénétrer lui-même dans cette insondable prison et y affronter le Pingouin sur son propre terrain.  


Le livre débute en pleine action : Batman est à la poursuite d'un voleur.
D'ailleurs, ce n'est pas l'action qui manque dans ce roman adapté aux enfants dès 8 ans, ils ne vont pas s'ennuyer à sa lecture :-)

Batman a beau avoir réussi à faire enfermer le Pingouin dans une prison privée, il semblerait que ce dernier ai quand même de l'influence à l'extérieur et qu'il mène rondement ses affaires; les vols ne s'arrête pas et Batman n'a jamais eu autant de travail que ces derniers temps. Comment cela se fait-il ? Comment le Pingouin réussit-il à donner ses ordres alors qu'il est enfermé dans une cellule ? Pour le savoir, Batman n'a qu'une solution : se faire enfermer à son tour dans cette prison privée et voir ce que manigance le Pingouin.

Les enfants apprécieront les planches de BD entre deux qui les aideront à s'imaginer les scènes de l'histoire.

J'ai apprécié l'explication des termes de comics à la fin de l'ouvrage ainsi que le glossaire qui expliquera aux enfants les mots qu'ils seraient susceptible de ne pas comprendre mais aussi les questions pour savoir si l'histoire a été comprise ou non.

Un livre vraiment sympa pour les enfants qui aiment les super-héros et plus particulièrement Batman évidemment :-)


Mon avis :  
  

mardi 5 avril 2016

Batman v Superman : L'aube de la justice - Entre deux feux de Michael Kogge




 Résumé :
Après avoir sauvé Métropolis d'une invasion alien, Superman est désormais reconnu comme un véritable super-héros à travers le monde. De son côté, Batman, le gardien de Gotham City, souhaite plus que jamais combattre les criminels de l'ombre. Mais quand le diabolique docteur Babrius Esope s'échappe d'Arkham Asylum, les deux super-héros s'emparent de l'affaire et un jeune garçon va se retrouver pris entre deux feux...


Rory a 12 ans et il est à la recherche de sa mère qu'il pense enfouie sous les décombres du centre de Métropolis, détruit par un vaisseau spatial. Le jeune garçon est en train de construire un drône qui se faufilerait dans les décombres et partirai à la recherche de sa mère.

Entre deux, son oncle ,Babrius Esope, qu'il n'a pas vu depuis des années refait surface et propose de l'aider. Mais ses intentions sont-elles louables ? Peut-il lui faire confiance ? 

Heureusement, Batman et Superman seront dans le coin et aideront le jeune garçon dans la quête de sa mère et à remettre son oncle là où il devrait être.

C'est un livre qui a beaucoup plu à mon Fils de 8 ans, beaucoup moins à moi... J'ai trouvé le livre plutôt long et ennuyeux... Par contre j'ai apprécié les 8 pages de photos inédites du film à l'intérieur du livre.

A conseiller aux enfants dès 7 ans, qui aiment les super-héros et plus particulièrement Batman et Superman donc ;-)


 
Mon avis :  
  

lundi 4 avril 2016

89 mois de Caroline Michel



 Résumé :
<<J'ai trente-trois ans, ça y est. A quarante ans et des poussières, mon corps sera hors jeu. Il me reste donc sept grosses années pour faire un enfant, soit quatre-vingt-neuf mois. Un chiffre minuscule. A peine deux mille sept cents jours. Que peut-on faire en deux mille sept cents jours ? Rien. J'en ai déjà mis cinq à construire trois meubles Ikéa.>>

Jeanne, célibataire, contrôleuse de train sur la ligne Paris-Auxerre, n'a qu'une obsession : devenir maman avant que le temps la rattrape. Elle a fait une crois sur le couple, il lui faut simplement un géniteur. Sa décision ne fait pas l'unanimité auprès de ses amis, et, même si parfois elle doute, elle est déterminée à surveiller son cycle, à provoquer des rencontres, à boire des potions magiques et à lever les jambes après chaque rapport, sait-on jamais.



Jeanne a 33 ans et son conjoint l'a quitté après 5 ans de relation... Et voilà que Jeanne se met à redouter de ne jamais avoir d'enfants, elle voit son horloge biologique tourner et l'envie se fait plus pressante. Alors même si elle est seule, elle décide de faire un bébé. Evidemment elle pourrait passer par l'insémination mais ça coûte cher et quand on est célibataire, on ne peut pas y avoir recours en France.
Alors contre l'avis de ses amis et de sa famille, Jeanne va décider de faire ça à sa manière. Et sa manière est plutôt dangereuse puisqu'elle décide de provoquer des rencontres et de coucher avec des inconnus ou des moins inconnus pour parvenir à ses fins. Quitte à attraper une MST... Quitte à embrasser le SIDA... Un peu inconsciente la Jeanne... Est-ce que parce qu'elle veut un enfant à tout prix elle doit prendre le risque de tomber gravement malade ?

Ce roman traite d'un sujet qui est plutôt d'actualité bien que pas répandu non plus puisque tabou j'imagine.

Ce roman se lit rapidement et finalement on lit Jeanne comme si elle était à quelques centimètres de nous, en train de nous parler, ce qui est plutôt agréable. Parfois elle s'adresse à son futur bébé, lui parle de ses échecs, de leur avenir, du temps qui passe et de ce que ça serait bien qu'il se décide à venir se loger dans son utérus ^^

Le tout est traité avec beaucoup d'humour et même si on ne partage pas forcément la conception de la vie avec Jeanne (coucher avec des hommes juste pour parvenir à ses fins), ce roman se lit très vite car l'auteure a une plume très fluide et puis il faut se l'avouer, on a envie d'aller jusqu'au bout de ce livre, de savoir si Jeanne sera finalement enceinte et de qui.

Ce n'est pas un coup de coeur mais un livre que j'ai lu quand même avec plaisir, j'ai beaucoup souri et j'ai apprécié la plume de Caroline Michel, auteure du blog ovary.fr


Mon avis :  
  

Je dois dire que le style d’écriture fluide, surprenant, captivant m’a séduite. J’ai peut-être eu du mal parfois car je ne partage pas la conception de l’héroïne pour réussir à atteindre son but. Le coup d’un soir sans protection, sans insouciance, j’ai du mal, j’avoue. Et malgré que je demeure en bémol sur plusieurs points, je me suis surprise à aimer Jeanne. A guetter la fin, à vouloir savoir si la femme deviendrait mère, à l’aimer avec ses doutes, ses peurs, ses interrogations, son amour, ses petites et grandes impressions. - See more at: http://www.newkidsonthegeek.com/avis-lecture-89-mois-de-caroline-michel/#sthash.h1qS4R48.dpuf

Je dois dire que le style d’écriture fluide, surprenant, captivant m’a séduite. J’ai peut-être eu du mal parfois car je ne partage pas la conception de l’héroïne pour réussir à atteindre son but. Le coup d’un soir sans protection, sans insouciance, j’ai du mal, j’avoue. Et malgré que je demeure en bémol sur plusieurs points, je me suis surprise à aimer Jeanne. A guetter la fin, à vouloir savoir si la femme deviendrait mère, à l’aimer avec ses doutes, ses peurs, ses interrogations, son amour, ses petites et grandes impressions. - See more at: http://www.newkidsonthegeek.com/avis-lecture-89-mois-de-caroline-michel/#sthash.h1qS4R48.dpuf
tous les livres sur Babelio.com