mercredi 27 juillet 2016

Ecoutez-moi grandir de Sophie Marinopoulos




Résumé :
Elisabeth attend la promesse de sa naissance dans le calme du ventre de sa mère. Elle raconte ce qu'elle ressent, ce qu'elle entend, comment elle est en contact avec ses parents, joue et se prépare à naître. Une naissance à laquelle nous assistons, ainsi qu'à la toute première année de sa vie.
Dans cet ouvrage, l'éminente spécialiste de l'enfance Sophie Marinopoulos nous fait découvrir et partager la vie intérieure d'un bébé, mais également le mouvement intime de sa croissance, celui de son coprs, de son coeur et de sa tête.
Comprendre la vie secrète des bébés, c'est être au plus près de leurs besoins.
L'auteur s'adresse aux parents et leur dit : "Faites-vous confiance. Transmettez à votre bébé ce que vous êtes, et pas ce que nous voulons que vous soyez. Restez vous-mêmes".
Un petit livre qui, à coup sûr, ne donne pas le baby blues !



Quand j'ai lu ce livre, j'étais à 3 semaines d'accoucher. Du coup, j'avais hâte, hâte, hâte de le lire parce que je me sentais concernée +++ avec mon bébé à venir (qui à J-3 n'est toujours pas là...). 

Dans cet ouvrage (qui se lit vraiment très rapidement), on suit Elisabeth dans sa vie intra-utéro et extra-utéro, jusqu'à ses un an. Ce qu'elle ressent, ce qu'elle entend, la relation qui se met en place tout doucement avec ses parents, les sensations qu'elle a de son corps que ce soit extérieurement ou intérieurement.

Elisabeth in-utéro nous fait part de ce qu'elle ressent dans le ventre de sa mère, de cet espace qu'elle apprivoise, de ces voix qu'elle apprend à reconnaître, des attentions qu'elle sent que ses parents ont pour elle alors même qu'elle n'est pas encore là.

Elisabeth née nous fait part de ce qu'elle ressent dans son corps. Cette sensation qu'elle a de se sentir toute molle et rapidement comblée lorsque ses parents s'occupent d'elle. Elle est heureuse de les reconnaître par leurs voix, par leurs gestes qui leurs sont propres et par leurs hésitations. Ce qu'elle apprécie par-dessus tout c'est qu'ils font comme ils veulent et pas comme on leur dit.

Quand on apprécie un livre, on aime qu'il dure. Et celui-ci, j'aurai aimé qu'il soit plus complet, qu'il s'attarde plus sur la vie in-utéro et les premiers mois de vie d'Elisabeth, qu'il nous explique plus en détail tout ce qu'elle ressent. Là l'auteure passe trop vite d'une étape à l'autre.

Pour autant, c'est vraiment un très beau livre à découvrir et j'avais hâte d'avoir mon bébé dans mes bras quand je l'ai lu parce que ce que l'auteure décrit était encore bien frais :-)

A retrouver en librairie à partir du 31 Août 2016 !


Mon avis :  
  

samedi 23 juillet 2016

Parfois on tombe de Solène Bakowski




Résumé :
Sarah rentre chez elle. A reculons… Elle sait que désormais plus rien ne sera comme avant.
Avant elle était une enseignante, mariée depuis 7 ans à Lucas et mère de Louise.
Oui mais c’était avant, avant que tout ne bascule et qu’ils ne disparaissent…. la laissant seule.
Que faire  de son existence, de ses heures, de ses jours maintenant. Revenir en arrière n’est plus possible, il faut apprendre à vivre avec l’absence.
Et puis , dans le métro elle entend une chanson chinoise qui la touche là où elle  croyait ne plus rien ressentir. Et revient à sa mémoire des souvenirs de son voyage en Chine, pendant ses études.
Sur un coup de tête, elle décide de partir là-bas ? Qu’a-t-elle à  perdre qu’elle n’est déjà perdu de toutes façons ? Reviendra-t-elle ? Elle ne sait pas.
Elle part.


Dès les premières lignes, ce livre nous prend aux tripes : on comprend que Sarah vient de vivre un drame, qu'elle vient de perdre les deux êtres qui lui sont le plus cher : son mari, Lucas et sa fille, Louise mais on ne sait pas comment ni pourquoi. Quel drame s'est joué ? Pourquoi la jeune femme est dans cet état désespérée ?

Petit à petit, la lumière se fait. On comprend ce qu'il s'est passé et pourquoi Sarah a besoin de prendre de la distance avec sa vie, de partir à l'autre bout du monde se ressourcer, de se retrouver et de laisser les siens derrière elle.

Et la voilà en Chine, pays qu'elle a déjà visité lorsqu'elle était adolescente, pays qui l'attire et dont elle pense ne jamais repartir.
Là-bas elle va faire la rencontre de cette adorable petite chinoise de 9 ans et de cet homme qui semble tout aussi perdu qu'elle si ce n'est plus.C'est ensemble qu'ils vont s'aider à se relever et à avancer.

J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure, ses mots qui touchent et sa morale pleine de bon sens : "Parfois on tombe. Et puis on se relève, un peu plus fort". 


Mon avis :  
  

mardi 19 juillet 2016

Aider son ado à s'épanouir de Anne-Marie Barreiro



  Résumé :
Beaucoup de parents s'interrogent sur les attitudes de leurs enfants, se retrouvent souvent désemparés face à certains comportements et sont inquiets pour leurs études, leurs relations, leur avenir.

De leur côté, les jeunes se sentent perdus dans le travail scolaire, l'organisation, l'orientation. On leur demande de faire beaucoup de choix sur ce qu'ils ne connaissent pas encore.

Et au sein même de la famille, les relations sont souvent tendues, entre compromis et chantage. La confiance s'est peu à peu retirée pour laisser la place à la suspicion, au mensonge ou aux non-dits.

Est-ce un conflit de pouvoir, de valeurs, de besoins ? Faut-il revenir aux fondamentaux de l'autorité ? Quelles sont ces générations qui malmènent les adultes que nous sommes ? Que veulent-elles exprimer ? Comment s'y prendre avec elles ?

Ce livre a pour objectif de comprendre les relations entre les adolescents et les adultes. La recette magique n'existe pas. Cependant, l'auteur propose de nouvelles façons d'agir pour aider ses enfants à développer leur potentiel et leur confiance, afin de s'épanouir et réussir.

Parce qu'être bien dans leur peau leur permettra de devenir autonomes et de trouver leur place dans la société. 



Ce livre comprend 4 grands chapitres :
1. Exprimer ses pensées de parents : modifier son état d'esprit
2. Transmettre la confiance à ses enfants
3. L'aider à apprendre
4. L'aider à communiquer avec aisance : la communication consciente

Le premier chapitre contient 18 pensées de parents que l'auteure nous propose de modifier positivement, le problème récurrent étant qu'on se met à la place de l'adolescent, qu'on se revoit au même âge et qu'on a peur qu'il vive nos erreurs. L'auteure nous apprend donc à nous détacher de notre moi adolescent pour laisser le jeune faire ses propres expériences. Le chapitre se termine avec des conseils pour améliorer son attitude de parents.

Le second chapitre nous apprend à bâtir une estime de soi solide pour avoir confiance en soi. Comme l'écrit l'auteure "Transmettre la confiance à ses enfants passe donc par une meilleure opinion de soi en tant que parents. Cette opinion ne se mesure pas avec des avoirs. Elle représente ses qualités intrinsèques, ses actes et ses valeurs".
Ce chapitre propose des pistes pour aider l'ado à choisir son orientation, à gagner en autonomie.

Le troisième chapitre nous apporte des conseils pour aider l'enfant à apprendre en mettant en place une organisation de l'espace et des conditions propices à l'apprentissage telles que : savoir quoi travailler, évaluer le temps pour ses devoirs, des façons ludiques et légères de faire ses devoirs.
Dans ce chapitre, on apprend donc à l'adolescent à gérer son temps pour ses devoirs mais aussi à l'accompagner car on a encore trop tendance à les laisser gérer cette partie alors qu'ils ont souvent encore besoin de nous pour réviser.

Le dernier chapitre aborde la communication. Il nous donne les bases du dialogue authentique et conscient qu'est le mode relationnel gagnant-gagnant comparé à celui trop utilisé qu'est le modèle "dominant-dominé".
Il nous démontre aussi les bienfaits de savoir dire à son enfant ses erreurs, de savoir les exprimer et montrer ainsi que l'adulte est imparfait, ce qui rassurera l'ado.
L'auteure nous donne des conseils pour désamorcer les "conflits" avec les professeurs, pour se sortir de situations d'intimidation, pour apprendre à ne plus contrôler mais plutôt à responsabiliser, à gérer les conflits dans la fratrie.

Ce livre est plein de bienveillance et les conseils semblent aisés à mettre en place tant qu'on est prêt à communiquer avec ses enfants mais aussi à se remettre en question ainsi que ses principes.


Mon avis :  
  


J'ai le seum de David Kuhn et Violette Duplessier





Le seum ? Vous ne savez pas ce que c'est ?
D'ailleurs vous ne savez pas non plus ce que c'est que d'être "peufra" ou "dar", hein ? Reconnaissez-le...
Vous ne comprenez plus rien au langage des ados.
Avec ce livre fun et décalé, remontez le level et ne passez plus pour un boloss !


 
Ce livre traite le sujet de la communication avec les ados avec humour tout en nous expliquant les mots d'aujourd'hui qu'ils utilisent afin de les comprendre quand ils nous parlent ou qu'ils s'adressent à leurs congénères. "Askip", "mettre une disquette", "azy", "balec", "c'est dar" ou encore "lagué", autant de termes qu'utilisent les jeunes et qu'on ne comprend pas forcément.
Bon, avec l'adolescent à la maison et malgré le fait qu'il soit à l'internat la semaine jusqu'alors, on s'est vite habitué à ces termes. Termes que notre fils de 8 ans 1/2 répète d'ailleurs... Les joies d'avoir un aîné...

C'est un livre qui se lit très vite, qui nous explique pleins d'expressions qu'utilisent les jeunes afin qu'on comprenne enfin leur langage ^^ 
Il y en a beaucoup que je connaissais, d'autres que j'avais entendu sans en comprendre le sens et d'autres encore que je ne connaissais pas du tout.


Mon avis :  
  

dimanche 10 juillet 2016

Des mensonges dans nos têtes de Robin Talley




   Résumé :
Les filles sont faites pour se marier… 
Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… 
Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… 
Linda ne doit pas aimer Sarah. 
Rien que des mensonges? 1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté. 
C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les coeurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…


Ce livre aborde deux sujets très sensible : la ségrégation et l'homosexualité.

1959, en Viginie. Sarah Dunbar était scolarisé dans un lycée réservé aux Noirs mais voilà qu'en milieu d'année elle va faire son entrée dans un lycée de Blancs uniquement, avec quelques-uns de ses amis. Mais cette mixité est très mal vécue par les Blancs qui vont leur en faire voir de toutes les couleurs : insultes, crachats, coups, rires, messes basses, coups bas, ... Le racisme est omniprésent et personne ne souhaite les aborder, que ce soit les professeurs ou les élèves. Mais Sarah, sa petite soeur Ruth et leurs amis tiennent le coup et continuent de venir étudier la tête haute même si au fond d'eux ils ont peur et en ont marre d'être traités de cette manière.

Dans ce lycée, il y a une jeune fille qui tape particulièrement sur les nerfs de Sarah : Linda Hairston. Elle est populaire et de par ses paroles elle met en rogne Sarah tout en l'attirant, aussi bizarre que cela puisse paraître.
Mais Linda va se révéler être plus intelligente que les autres au fil des jours, elle va commencer à réfléchir par elle-même plutôt que d'écouter ce qui se dit à gauche et à droite et se rendre compte que les Noirs devraient avoir autant de droit que les Blancs, qu'ils devraient être traités de la même manière.

Le livre se lit en plusieurs parties et tantôt on est dans la peau de Sarah, tantôt on se retrouve dans celle de Linda. Ca nous permet d'avoir le point de vue de chacune, de mieux comprendre ce qu'elles ressentent, l'une en tant que blanche et l'autre en tant que noire. De voir l'évolution de Linda.

C'est un livre très difficile à lâcher une fois qu'on l'a commencé. J'ai parfois eu honte d'être Blanche et je suis bien heureuse de ne pas être une américaine des années 60... Quand je pense que j'aurai pu être l'une de ses Blancs... Ca me fait mal au coeur...


Mon avis :