samedi 20 août 2016

J'ai menti de Virginie Madeira




  Résumé :
Je m'appelle Virginie Madeira, j'ai 22 ans et je suis étudiante. Quand j'avais 14 ans, j'ai dit à une camarade de classe que mon père avait " abusé " de moi. Ce n'était pas vrai. Ce livre raconte comment, à l'école, au commissariat, au Palais de justice, au foyer de l'enfance, dans ma famille d'accueil, personne n'a pensé que ce n'était qu'un mensonge. Mon père a été condamné à douze ans de prison. Je voudrais aujourd'hui que tout le monde sache la vérité : mon père est innocent.


Voici un témoignage qui se lit en quelques heures : celui de Virginie Madeira qui nous explique comment elle en est venue à accuser son père de l'avoir violée. Elle a 14 ans lorsque pour se rendre intéressante auprès d'une de ses amies, elle lui raconte que son père la viole depuis l'âge de 6 ans. Elle ne se rend pas compte du mal qu'elle va faire, de l'impact que cela aura sur sa vie et celle de son entourage. Car cette amie ne pouvait pas garder ce terrible secret pour elle et en a informée la directrice du collège où elles sont scolarisées. 

Très rapidement, Virginie est retirée à sa famille, une enquête et ouverte et son père écroué...
Mais plusieurs années après, Virginie semble se rendre compte de ce qu'elle a dit, du fait que son père est en prison alors qu'il est innocent et elle cherche alors à le faire innocenter par tous les moyens. Mais revenir en arrière semble difficile et personne ne semble vouloir l'écouter à présent...

J'ai du mal à avoir de la compassion pour Virginie, je ne comprend pas qu'elle n'ai pas parlé avant, qu'elle ai laissé son père se faire condamner, qu'elle ai pu inventer une chose pareil en sachant la gravité de ses paroles et de tout ce que ça a entraîné par la suite. On a du mal à comprendre qu'elle ne réagisse pas plus tôt et on se dit qu'elle a vraiment de la chance que sa famille ne lui tourne pas le dos. Comment lui pardonner ? Comment avancer et passer à autre chose ?
Ce témoignage fait froid dans le dos...


Mon avis :  
  

Après toi de Jojo Moyes




Un an et demi après avoir exaucé le vœu de Will, qui souhaitait bénéficier du suicide assisté, Lou quitte sa ville natale où elle est la cible de critiques. 
Elle commence une nouvelle vie à Londres, mais elle a du mal à se conformer aux dernières volontés de Will qui lui recommandait de profiter de la vie.


Il y a un an et demi, je découvrais Avant toi que j'avais dévoré ! J'avais hâte de découvrir cette suite même si je ne voyais pas ce que l'auteure allait y apporter puisque Will était quand même un sacré personnage et que c'est son histoire qui nous tenait en haleine dans le premier roman.

Finalement on retrouve une Lou plutôt mélancolique et blasée de la vie, vie dont elle ne sait que faire. Elle enchaîne les petits boulots insipides et mène un train-train quotidien qui est loin de la satisfaire. Le manque de Will est omniprésent.

Ce roman apporte son lot de nouveaux personnages :
- il y a Lily, une jeune fille de 16 ans, aussi paumée que Lou qui s'impose dans sa vie sans crier gare. Un rebondissement auquel on ne pouvait s'attendre !
- il y a le groupe de soutien et toutes ces personnes qui vivent le deuil à leur façon, une joyeuse bande qui tentera de surmonter la perte d'êtres chers,
- il y a Sam l'ambulancier,
- il y a Richard, le boss de Lou, un mec un brin bizarre.

J'ai été moins emballée par ce roman que par le premier. C'était intéressant de savoir ce que Lou devenait mais le fait que Will ne soit plus présent avec sa mauvaise humeur et ses prises de becs avec Lou a rendu le livre moins intéressant à mes yeux même si on ne peut pas dire que Jojo Moyes nous ai privé de rebondissements avec toute cette bande de nouveaux personnages déjantés :D

Un roman qui aborde les thèmes de l'adolescence, du deuil et de sa façon de le gérer, des relations humaines.


Mon avis :