vendredi 28 octobre 2016

Water Knife de Paolo Bacigalupi




 Résumé :
 La guerre de l’or bleu fait rage autour du fleuve Colorado. Détective, assassin et espion, Angel Velasquez coupe l’eau pour la Direction du Sud Nevada qui assure la survie de Las Vegas. Lorsque remonte à la surface la rumeur d’une nouvelle source, Angel gagne la ville dévastée de Phoenix avec une journaliste endurcie et une jeune migrante texane…


J'ai découvert Paolo Bacigalupi l'an dernier avec son livre La fabrique de doute.

Cette fois-ci, l'auteur nous embarque dans un futur proche, en Amérique, où le volume d'eau disponible a diminué entraînant des batailles juridiques. En effet la guerre de l'eau fait rage autour du fleuve Colorado où plusieurs Etats tels que la Californie, Las Vegas ou encore l'Arizona sont prêts à tous les coups pour assurer leur survie.
Dans ce roman, plusieurs personnages ont leur importance :
- Angel, le water knife qui "coupe" l'eau afin d'assurer la survie des arcologies de Las Vegas. Détective, espion, assassin, entre gentil et méchant, ce personnage est intriguant
- Catherine Case, la représentante de la Southern Nevada Water Authority et patronne de Angel
- Lucy, la journaliste engagée qui refuse de pratiquer la langue de bois quitte à mettre sa vie en danger
- Maria, l'immigrée
- mais aussi Sarah, le Vet, Toomie, Timo, ...

La ville de Phoenix, au climat semi-aride, se meurt à petit feu depuis la destruction du canal Central Arizona Project. Envoyé par Case, Angel doit enquêter sur de mystérieux droits de l'eau qui seraient très anciens et pourrait faire pencher la balance en leur défaveur, mettant Las Vegas en péril.
Dans ce monde corrompu où l'eau est plus précieuse que 'or, une vérité régit le désert : quelqu'un doit saigner pour qu'un autre boive.


J'ai eu du mal à entrer dans le roman parce que l'auteur change de personnage principal à chaque chapitre ou presque et puis une fois bien dedans, impossible de le lâcher parce qu'on veut savoir comment s'en sortiront chacun des personnages, comment se finira cette guerre de l'eau et aussi parce que les protagonistes ne sont pas tout noir ou tout blanc ce qui les rends plus humains, plus vrais.
C'est un thriller vraiment prenant qui nous éclaire sur l'impact économique et humain du changement climatique.
Ce roman soulève plusieurs questions car l'histoire s'avère plausible.

De plus, j'ai apprécié que l'auteur nous laisse imaginer la fin. Plutôt heureuse ? Plutôt sombre ? Finalement c'est notre façon de penser et de voir les choses qui fera pencher la balance.



Mon avis :  
  

dimanche 23 octobre 2016

London Mystery Club : Le loup-garou de Hyde Park de Davide Cali




 Résumé :
Vous pensez que votre voisin est un loup-garou ?
Vous avez repéré un zombie dans votre quartier ?
N'attendez plus une seconde ! Appelez dès maintenant le LONDON MYSTERY CLUB !

Quatre collégiens, à la tête d'un blog spécialisé dans les phénomènes étranges et paranormaux, mènent l'enquête. Pour leur première affaire à résoudre, Kyle, Ashley, Zoey et Tyler vont devoir faire face à d'inquiétants loups-garous qui envahissent Hyde Park...
Au fil des indices, cette aventure les mènera dans les endroits les plus mystérieux de Londres ! 



Kyle, Zoey, Ashler et Tyler sont passionnés des phénomènes étranges et surnaturels. Les fantômes et les monstres en tout genre sont ce qui les animent et leur permet d'alimenter leur blog.
Mais aucune affaire sérieuse ne leur tombe sous la main jusqu'à ce qu'un homme prenne contact avec Kyle et Zoey pour les informer qu'il est... un loup-garou ! Il veut que le London Mystery Club enquête et le tienne informé de ce qui pourrait bien le transformer. Et voilà l'intrépide équipe qui part enquêter aux quatre coins de Londres pour résoudre cette énigme pour le moins étrange.

Cet ouvrage est une sympathique bande dessinée destinée aux jeunes lecteurs. Elle mêle enquête policière et chasse aux loup-garous. Un thème qui saura retenir l'attention de son ingénu lectorat.

L'histoire est moderne et ancrée dans notre époque ce qui séduit les enfants et les adolescents (blog, références au quotidien des ados, réseaux sociaux, ...). Le scénario est haletant et la chute pour le moins surprenante.
J'ai beaucoup aimé les illustrations.

Mon fils de 9 ans a lu cette BD en moins de deux et l'a beaucoup apprécié, le rythme et prenant et l'histoire bien construite ce qui en fait une enquête attrayante.
 
 
Mon avis :  
  
 

La première de la classe est une EXTRA-TERRESTRE de Virginy L. Sam




Résumé :
La première de la classe arrive toujours la première à l'école, elle ne fait aucune faute, n'oublie jamais ses affaires de sport, a toujours tout compris en maths... et, en plus d'être première, elle est jolie et sympa.
La première de la classe est une élève vraiment spéciale.
Tellement spéciale que c'est à se demander si elle vient bien de la même planète que toi...

 
 Ce livre a la plume humoristique veut dédramatiser les enfants qui ne sont pas parfaits et qui n'obtiennent pas que des bons résultats à l'école et ne sont pas bons dans toutes les matières.
J'ai beaucoup aimé ce livre qui finalement fait l'éloge de l'élève normal qui apprend ses leçons mais n'arrive pas forcément à se souvenir de tout, qui joue, qui vit, qui est un enfant imparfait comme on l'a tous été.

Il permet de dédramatiser le quotidien des enfants, de leur démontrer qu'ils ne sont pas les seuls à oublier leurs affaires de piscine, à avoir des poux, à avoir du mal à gérer le travail scolaire et les activités périscolaires, ...

C'est avec beaucoup d'humour que l'auteure dédramatise des situations cocasses qui nous rappelleront des souvenirs et qui feront dire à nos enfants qu'ils sont parfaitement normaux, que ce qu'ils vivent d'autres le vivent aussi.

Les illustrations mettent en scène le texte d'une façon toute aussi hilarante ce qui plaît aux jeunes lecteurs.
Mes Fils de 6 et 9 ans se sont autant fendus la poire du texte que des illustrations qu'ils ont trouvé pour le moins cocasses :)

Les textes sont courts et mettent en comparaison le premier de la classe avec un élève lambda.
A mettre entre les mains d'enfants qui seraient découragés de ne pas réussir scolairement. Parce que finalement l'élève parfait n'existe pas (et c'est tant mieux !) !


Mon avis :  
  
 




mardi 18 octobre 2016

La vieille dame qui avait vécu dans les nuages de Maggie Leffler





Résumé :
A 87 ans, Mary Browning sent que le temps est venu pour elle de raconter son histoire et les secrets qu’elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve : devenir aviatrice. Cette passion, Mary l’a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour, elle a payé le prix fort, allant jusqu’à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin.
A qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d’une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa sœur adorée qu’elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d’une amitié aussi belle qu’improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu’à l’émouvante révélation finale...



Lorsque Elyse, 15 ans, débarque  dans la salle de réunion de la bibliothèque Carnegie, Mary, 87 ans, en est troublé. Elle croit voir sa soeur disparue en la jeune fille.
Toutes deux font parti d'un atelier d'écriture commposé seulement de personnes âgées hormis la jeune Elyse.

L'auteure nous propose un récit à deux voix : tantôt dans le personnage d'Elyse, cette adolescente en proie à des soucis de son âge tel l'amour mais aussi avec des soucis familiaux, qui ne sont que secondaires; tantôt dans le personnage de Mary Browning, ancienne pilote américaine durant la Seconde Guerre Mondiale, qui nous conte ses souvenirs de jeunesse, son renoncement à ses origines juives pour vivre ses rêves mais aussi à sa famille qui n'a pas compris ses choix et ses ambitions.
Les personnages nous font donc vivre tantôt dans le présent, tantôt dans le passé.

Le sujet des femmes aviatrices pendant la Seconde Guerre Mondiale est abordé avec justesse même si on ne peut s'empêcher de constater que Mary Browning n'a vraiment pas de chance pour l'époque : c'est une femme, elle est juive et elle a choisi d'être pilote.

On accroche vraiment aisément à la plume de l'auteure, on n'a aucun mal à s'identifier aux différents personnages, même à celui de Mary qui reste pétillante et pleine de vivacité malgré son âge.

C'est un roman qu'on prend plaisir à lire, qui rend un bel hommage aux femmes pilotes américaines de la Seconde Guerre Mondiale et qui nous dévoile une partie de l'Histoire que peu connaissent.



Mon avis :  
  
 

lundi 17 octobre 2016

Alors vous ne serez plus jamais triste de Baptiste Beaulieu



Résumé :
Un médecin qui a perdu le goût de vivre décide de mettre fin à ses jours. Il monte dans un taxi pour régler quelques affaires à l'hôpital et rencontre la conductrice, une vieille dame excentrique, qui possède le don de deviner le moment exact de la mort des gens. Elle lui propose de lui laisser 7 jours pour revenir sur sa décision. Il cède à sa proposition. 
L'ouvrage est paginé à rebours.  



Un médecin las de la vie a décidé d'en finir. C'est sans compter une vieille dame qui conduit le taxi qui doit le conduire à l'hôpital qui le convainc d'attendre 7 jours avant de mettre fin à ses jours. Sept jours qu'elle va passer avec lui dans l'espoir de lui redonner le goût de vivre. 

Sarah, la vieille dame, ne manque pas d'imagination pour montrer au médecin que la vie vaut la peine d'être vécue malgré la perte de sa femme il y a 6 mois. Elle redoublera d'effort pour que le médecin laisse tomber son funèbre projet mais il faut bien admettre que la tâche est ardue tant le médecin semble déterminé.

J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire et puis finalement Sarah se révèle mystérieuse et envoûtante, on a envie de savoir page après page ce qu'elle réserve au médecin, elle se révèle un personnage attachant et drôle et on a envie de la voir réussir dans le rôle qu'elle s'est attribuée.

C'est un roman qui se lit rapidement, qui est prenant, avec une fin juste et triste.
J'aime beaucoup le blog de Baptiste Beaulieu et j'avais hâte de savoir ce que donnerai ce roman eh bien je ne suis pas déçue :-)


Mon avis :  
  

vendredi 14 octobre 2016

Le grand livre de l'astroogie de l'enfant de Chantal Cron




Résumé :
Original et sensible, cet ouvrage est un guide complet d'astrologie pratique pour comprendre le caractère, décrypter les besoins et favoriser le potentiel de votre enfant, dès la naissance. Des signes astrologiques à leur complément numérologique, en passant par les ascendants et les planètes, vous découvrirez en détail comment les astres peuvent influencer son développement. Ainsi, vous pourrez étudier son ciel astral et l'aider à développer sa personnalité.
 


Il y a quelques mois maintenant, j'ai reçu Le grand livre de l'astrologie de l'enfant. Et je dois dire que je suis assez bluffée de ce que j'en ai lu pour chacun de mes enfants (bon Ruben n'ayant que 2 mois 1/2, je ne me prononce pas encore pour lui).
Dans la description de 'enfant vierge, par exemple, j'ai reconnu Tim, comme si ce livre me décrivait mon Fils.

J'ai profité de l'offre de lancement qui nous permet d'avoir la carte du ciel de naissance de nos enfants afin de connaître aussi leurs ascendants, leur polarité soleil-lune et milieu du ciel ainsi que leur numérologie et leur nombre de chance.
Je suis plus réservée sur cette carte du ciel car pour le moment les ascendants, par exemple, ne reflètent pas la personnalité de mes enfants mais peut-être qu'en grandissant je me rendrais compte que cet ouvrage avait tout bon.

J'ai lu cet ouvrage sans à-priori mais ne pensant pas non plus y trouver un condensé de la personnalité de mes enfants et finalement il m'a convaincue de l'avoir toujours à portée de main car il nous donne les traits de caractère et la personnalité de l'enfant selon son signe mais aussi comment appréhender ses premiers apprentissages, l'ado qu'il pourra être, quelques conseils éducatifs et le jeune homme/la jeune femme qu'il/elle va devenir.
Il est donc vraiment très complet !
Et pour tous ceux qui achèteront le livre avant le 1er Janvier 2017, par retour de mail vous pourrez recevoir la carte du ciel de naissance de votre/vos enfant(s). Ele est très complète et jolie, je pense faire encadrer celle des enfants :-)


Mon avis :  
  

La Reine des Neiges : Une nuit chez les Trolls + Un voyage extraordinaire



 Résumé :
Ce soir, tous les trolls partent pour un grand congrès de magie ! Anna et Kristoff sont chargés de garder les bébés du petit peuple de la vallée... Mais les jeunes trolls sont de sacrés chenapans ! Pour la jeune princesse, cette nuit de baby-sitting s’annonce mouvementée !  


Dans la première histoire, Anna et Kristoff doivent garder une douzaine de bébés trolls. Les deux jeunes gens pensent passer une soirée tranquilles mais c'est sans compter les petits chenapans qui vont les faire tourner en bourrique. 

Dans la seconde histoire, Elsa et Anna partent en voyage. Elles s'amusent comme deux petites folles jusqu'à ce qu'elles arrivent dans un village où tout le monde a extrêmement chaud et ne sait plus comment faire pour se rafraîchir.

Ce sont deux courtes histoires très agréables à lire. Les enfants seront ravis de retrouver leurs héros favoris dans ces histoires exclusives.
A la maison, on a beaucoup aimé retrouver les 2 soeurs mais aussi les trolls, Kristoff et Sven et d'autres personnages du célèbre dessin animé.
A offrir au enfants dès 7 ans !


Mon avis :  
  

dimanche 9 octobre 2016

Comme un enfant perdu de Renaud Séchan




 Résumé :
Quand vous m’offriez des fleurs et que je vous grognais quelques mots inaudibles – d’aller vous faire voir, que plus jamais je ne chanterai, embrumé dans les vapeurs de l’alcool, je vous ai rendus malheureux, comme j’ai rendu malheureux tous les miens. Je le sais, je l’ai lu dans les milliers de lettres que vous m’avez adressées. Eh bien, dans les mois qui viennent, je vais m’efforcer de vous rendre le sourire. Et qui sait ? Peut-être même allons-nous pleurer ensemble du bonheur de nous retrouver vivants, et sous le même ciel. Toujours debout."
Renaud, L’Isle-sur-la-Sorgue, 11 mai 2016

Ce livre est un événement.

Après le grand retour de Renaud et le succès triomphal de son nouvel album "Toujours debout", le chanteur publie son autobiographie. Dans son livre, Renaud raconte ses amours, ses tourments, sa révolte face aux injustices du monde. Un livre, dit-il, qui permet de comprendre. Sa vie. La vie. Et qui nous bouleverse à chaque page


Renaud, je suis loin d'être une fan : je ne l'écoute que lorsqu'il passe à la radio et si je peux je change même de station même si comme beaucoup de monde, je connais quelques refrains de certaines de ses chansons.
Cependant, j'ai été agréablement surprise à la lecture de son autobiographie. J'ai découvert un homme timide, généreux, perdu mais aussi d'une grande sensibilité.

De sa plus tendre enfance à aujourd'hui, Renaud se dévoile et nous dévoile comment son nées chacune des paroles de ses chansons, leur sens profond, il nous parle de sa vie, de ses femmes, de ses enfants, Lolita et Malone.
Mais aussi de ses parents, et plus particulièrement de ce père qu'il aime tant mais auquel il s'oppose en ne faisant que s'affirmer dans sa propre identité.

Renaud évoque aussi sa descente aux enfers, son alcoolisme, sa paranoïa, les raisons qui l'ont mené dans un état dépressif et presque végétatif pendant de nombreuses années, causant lui seul son maheur, s'éloignant du monde des vivants pour se retrouver en tête à tête avec son Ricard et ses idées noires.

Je n'ai aucune affection pour l'artiste comme dit plus haut mais j'ai vraiment été touchée par l'homme à travers cette autobiographie et je découvre Renaud autrement.
C'est un livre très bien écrit, qu'on prend vraiment plaisir à lire pour mieux comprendre ce que fût la vie de Renaud d'enfant à aujourd'hui.

samedi 1 octobre 2016

J'étais braqueur de banque... Aujourd'hui je suis un homme de Mohamed Dja Daouadji




Résumé :
Dès 16 ans, dans la tristement célèbre cité Balzac à Vitry-sur-Seine, où se côtoient braqueurs, receleurs et gros dealers, Mohamed Dja-daouadji commence une « carrière » de délinquant, avant de devenir, à 18 ans, un braqueur de banques. Il réussira plusieurs attaques à main armée et croisera les plus grands noms du milieu, notamment un certain Antonio Ferrara, dit « Nino », qui n'est pas encore connu dans les années 90. Mohamed l'initie alors et le forme aux braquos avant que leurs chemins ne se séparent en prison. Mohamed, lui, ne s'enfuira pas et purgera sa peine. Condamné à dix ans de prison, il en passera huit derrière les barreaux. À sa sortie, la réinsertion est douloureuse, et il sombre dans l'alcoolisme avant de se reconstruire.
Aujourd'hui Mohamed a 45 ans et, avec ce livre témoignage, il veut raconter son parcours pour donner à réfléchir, dit-il, « à tous ces jeunes qui sont en train de gâcher leur vie », partager son histoire pour les dissuader de commettre les mêmes erreurs.


Mohamed vit une enfance heureuse auprès de ses parents et de ses 3 jeunes frères jusqu'au jour où ses parents se séparent, divorcent. Son cocon familial vole en éclat et avec lui les soucis d'argent. Il devient donc évident pour Mohamed qu'il faut qu'il aide sa mère et pour ça il sombre dans la délinquance allant jusqu'à braquer des banques, ce qui lui rapporte beaucoup d'argent en très peu de temps.

C'est un témoignage vraiment intéressant à lire, surtout que Mohamed ne se pose en victime à aucun moment, il est conscient de ses erreurs et s'en repent. Il est conscient d'avoir été loin et à aucun moment il ne remet en cause sa peine de prison ni ce qui a pu lui arriver. L'argent facile lui a fait flamber les doigts, il en a bien profité mais il se rend compte aujourd'hui du mal qu'il a pu faire à sa famille proche.

C'est un témoignage qui se lit très vite et que j'ai pris plaisir à découvrir, d'autant que Mohamed veut démontrer par celui-ci que la délinquance ne mènera nul part les jeunes d'aujourd'hui, il ne fait pas l'apologie du terrorisme, au contraire et il aimerait pouvoir témoigner auprès de jeunes des cités pour leur faire savoir qu'ils peuvent s'en sortir autrement qu'en volant, tuant, etc... Leur montrer l'envers du décor.

Un témoignage utile et instructif par les temps qui courent...