lundi 30 janvier 2017

Les larmes noires sur la terre de Sandrine Collette







Résumé :
Six ans après avoir quitté son île natale pour suivre un homme à Paris, Moe tente de survivre avec son nourrisson.
Elle est conduite par les autorités à la Casse, une ville pour miséreux logés dans des voitures brisées.
Au milieu de ce cauchemar, elle fait la connaissance de Jaja, Marie-Thé, Nini, Ada et Poule, cinq femmes qui s'épaulent pour affronter la violence du quartier.
 
 

Moe a vingt ans et elle rêve de quitter son île natale qui ne lui offre aucune perspective d'avenir. Alors lorsque Rodolphe, de plusieurs dizaines d'années son aîné, la demande en mariage et lui propose de partir vivre avec lui en France, en région parisienne, elle n'hésite pas. Seulement, elle va de désillusion en désillusion Moe...

Six ans après ce mariage, elle part avec son nourrisson sous le bras. Mais si elle pensait s'en sortir seule, elle se rendra vite compte qu'encore une fois la vie n'est pas décidé à lui faire de cadeaux... Et très vite, elle atterrit à La Casse, une ville de miséreux logés dans des voitures brisées et posées sur cales. Voilà où elle vivra désormais Moe avec son bébé : dans une 306...
Pour vivre ? Quelques euros gagnés chaque jour en travaillant aux cultures.
Mais elle a l'espoir de sortir de là Moe, elle a l'espoir de  ne pas voir son enfant grandir dans cette casse.

Et au milieu de cette misère, Moe rencontre Ada, Poule, Jaja, Marie-Thé et Nini peau-de-chien. Les 6 femmes deviennent vite inséparables, se soutenant, se racontant leurs histoires, comment elles sont arrivées là.

C'est un livre qu'on ouvre et qu'on ne referme qu'une fois terminé. Et même là, les personnages continuent de vivre en nous.
J'ai adoré l'histoire, les protagonistes, le décor ! J'ai versé quelques larmes et j'ai vraiment vécu avec Moe et les autres le temps d'un week-end !


👌 💕 😍

mardi 24 janvier 2017

le Petit Prince de Calais de Pascal Teulade




Résumé :
Un jour Jonas partit. Seul.
Il abandonna sa petite maison blanche, sa plage, son pays, l'Erythrée. Sa famille surtout.
Le premier Décembre, il rejoignit les dunes de Calais. Il y passa presque tout le mois de Décembre.
Vingt-quatre jours.
Vingt-quatre nuits.


Jonas est un adolescent de quinze ans qui vit en Erythrée. Il a une passion : la mer. D'ailleurs, il adore aler pêcher la nuit avec son père. Mais un jour on lui annonce qu'il doit partir à l'armée.
Ses parents veulent le préserver des combats, le préserver d'une mort certaine alors ils l'envoient loin de chez eux : en France, afin qu'il rejoigne l'Angleterre pour séjourner chez un cousin.

Entre son départ d'Erythrée et son arrivée en France, il y a un périple difficile, à l'instar de ce qu'on a pu entendre aux infos ces derniers mois avec le peuple Syrien : des clandestins dans des camions, des bateaux pleins d'hommes, de femmes et d'enfants sur la mer qui parfois n'arrivent jamais à quai. Et pour ceux qui y parviennent c'est l'inconnu : un pays étranger, une langue étrangère, des coutumes autres et des gens hostiles à leur venue.
Comment survit-on à cette situation quand on a quinze ans et qu'on se retrouve loin des siens pour ne pas avoir à mourir pour son pays ? Comment s'en sort-on sans un sou en poche et sans que personne ne nous comprenne ?
Jonas parviendra-t-il à rejoindre l'Angleterre ?
C'est un roman fort et pas gai du tout. Mais il a le mérite de nous ouvrir les yeux et de nous montrer la face cachée de ce que peut être la vie d'un migrant. 
L'auteur, Pascal Teulade, a imaginé cette histoire après avoir effectué un séjour dans la jungle de Calais pour Médecins du monde. Un séjour qui l'a profondément marqué, comme on peut s'en douter.
Avec le personnage de Jonas, il nous montre la détresse que peuvent ressentir les migrants, ce sentiment d'abandon qui les habitent et ça a le mérite de ne pas laisser indifférent !

C'est un roman qui nous place devant nos responsabilités et pousse à réfléchir.
Idéalement, je pense que les enfants peuvent commencer à le lire dès 11 ans. J'avais prévu de le passer à mon Fils après l'avoir lu mais finalement l'histoire me semble trop dramatique pour un garçon de 9 ans, je sais d'avance qu'il n'appréciera pas car il aime les livres qui le font rire et sourire mais pas ceux qui le confrontent au monde actuel.


Le Petit Prince de Calais est un joli roman à découvrir. Il est fort et pousse à la réflexion et à l'action.
Et sachez que si vous l'achetez, la totalité des droits de cet ouvrage sera reversé à Médecins du m
onde.



😍😢

jeudi 19 janvier 2017

Ta façon d'être au monde de Camille Anseaume






Elles sont amies d’enfance. L’une est inquiète, rêveuse, introvertie; l’autre est souriante, joyeuse, lumineuse. Ensemble, elles grandissent, découvrent la vie, l’amour. 
Jusqu’à ce qu’un drame bouleverse le monde qu’elles se sont bâti... 
Un roman poignant sur l’amitié, le deuil, et sur ce point de bascule irréversible qui sonne la fin de l’insouciance.


Ce roman, c'est l'histoire de 2 jeunes filles qui grandissent ensemble. L'une est plutôt renfermée, réfléchie, un peu trop inquiète de ce qu'est la vie, l'autre est joyeuse, vivante, extravertie. Elles se complètent, elles s'adorent, allant jusqu'à se faire passer pour des soeurs.
Elles grandissent ensemble et virevoltent autour d'une bande très unie.

Et puis un jour le drame : l'un des leurs décède.
Celle qui était lumineuse s'éteint peu à peu et le monde continue pourtant à tourner autour d'elle. Elle ne trouve plus de plaisir avec ceux qui font sa bande.
Celle qui est introvertie reste effacée, laissant la place à la douleur de sa meilleure-amie, taisant sa propre souffrance.

Au-delà de l'histoire, il y a les mots que pose Camille Anseaume. C'est vrai, c'est juste, c'est beau. Je suis amoureuse de sa plume touchante et criante de vérité.




Je le trouve encore plus beau que son premier roman Un tout petit rien.


😍

mardi 17 janvier 2017

L'agent Jean : Le cerveau de l'apocalypse - tome 1





Résumé :
Dans un monde où foisonnent les criminels, les terroristes et les complots gouvernementaux, un petit groupe de personnes contrôle une organisation ultra-giga-secrète tout simplement nommée l’Agence.
Cette organisation légendaire regroupe les plus grands génies et ceux-ci ont pour mission de protéger notre monde. Cependant, une anomalie vient de se produire...
Un agent surdoué, mais aux méthodes insolites, s’apprête à faire son entrée. Son nom : Jean.
Il fera basculer l’équilibre mondial.


L'agent Jean ne le sait pas mais il est à l'essai pour entrer dans l'agence nommée l'Agence. Cette dernière a pour mission de protéger le monde. Seulement il s'avère que l'agent Jean  est un spécimen plutôt spécial. Il est cocasse, maladroit, simplet et complètement à côté de la plaque. Il est désigné pour résoudre une affaire qui pourrait mettre la planète entière en péril.

En effet, un cerveau a décidé de conquérir le monde.
Notre antihéros va devoir l'éliminer et déjouer tous ses plans.

C'est une BD sympathique que les enfants dès 8/9 ans prendront plaisir à découvrir.
J'aime son petit format qui fait qu'on, peut l'emmener partout et qui me semble plus adapté pour les enfants.
Les illustrations sont vraiment bien faites, les différents personnages sont rigolos avec une personnalité propre à chacun, ils sauront séduire les enfants.
L'histoire est plaisante bien que parfois on passe d'une planche à l'autre en se demandant si on a bien tout suivi tant ça a quelque fois ni queue ni tête.
J'ai beaucoup aimé les clins d'oeil fait aux héros des enfants tels les Tortues Ninja ou les Power Rangers.

Une BD haute en couleur qui plaira à coup sûr aux enfants, qui les fera rire et saura les séduire !
Ce fût une belle découverte !


😀

dimanche 15 janvier 2017

Foutez-vous la paix ! de Fabrice Midal



Résumé :
Cessez d'obéir ⃝ Vous êtes intelligent
Cessez d'être calme ⃝ Soyez en paix
Cessez de vouloir être parfait ⃝ Acceptez les intempéries
Cessez de rationaliser ⃝ Laissez faire
Cessez de vous comparer ⃝ Soyez-vous-même
Cessez d'avoir honte de vous ⃝ Soyez vulnérable
Cessez de vous torturer ⃝ Devenez votre meilleur ami
Cessez de vouloir aimer ⃝ Soyez bienveillant



Avec cet ouvrage, le ton est donné dans le titre : l'auteur nous invite à lâcher prise, à ne pas respecter toutes les règles et tous les codes, à ne pas rentrer dans les cases et ne pas nous fondre dans les moules.
Il nous démontre que le lâcher prise a du bon et qu'il n'empêche pas de respecter les autres et certaines règles nécessaires à la cohésion sociale et qu'il ne faut pas non plus obéir aveuglément à tout ce qu'on nous impose. Il nous incite à exprimer nos joies, nos envies, nos colères et nos chagrins.Il nous incite à vivre tout simplement, à profiter de la vie et à cesser de nous imposer des besoins et des envies.

Vivez, vivez, vivez ! Voici le message que véhicule l'auteur. Cessons d'être passif et soyons acteur de nos vies, ayons pleine conscience de nos décisions, de nos cheminements et ne nous laissons pas happer par la pensée des autres, par les freins que nous pouvons nous mettre. Osons et tant pis pour le qu'en dira-t-on.

L'auteur nous livre son vécu, il témoigne de son cheminement pour en arriver à sa façon de méditer qui va à l'encontre de ce qu'on peut apprendre ailleurs.

C'est un livre qui casse les codes, il libère et déculpabilise. Pour autant, j'ai trouvé certains passages un peu redondant et n'ai pas forcément adhéré à sa méthode. Peut-être parce que les tendances vont à l'encontre de ce que Fabrice Midal préconise dans cet ouvrage, parce que je ne suis pas assez ouverte d'esprit, trop formatée...
Evidemment qu'il faut se foutre la paix et l'auteur nous y aide sur plusieurs points : la méditation, l'obéissance, le calme, la passivité, la compréhension, la torture, l'amour, etc...

En bref : vivez ! Soyez acteur de votre vie, un point c'est tout !

Un livre qui nous fait voir la méditation autrement et qui pousse à la réflexion et à la remise en question.


tous les livres sur Babelio.com

mardi 10 janvier 2017

Première tombe sur la droite de Charley Davidson



Résumé :
Charley Davidson est détective privée et faucheuse.
Son boulot consiste à convaincre les morts « d’aller vers la lumière ». Mais ce n’est pas toujours si simple : parfois Charley doit les aider à accomplir quelque chose avant qu’ils acceptent de s’en aller, comme retrouver l’assassin de ces trois avocats. Ce qui ne serait pas un problème si Charley ne passait pas son temps à faire des rêves érotiques provoqués par une entité qui la suit depuis toujours…
Or, il se pourrait que l’homme de ses rêves ne soit pas mort. Il pourrait même être tout à fait autre chose…



Charlotte Davidson est faucheuse : c'est à travers elle que passent les morts pour passer de l'autre côté et rejoindre l'au-delà et lorsqu'ils ne le font pas, c'est parce qu'ils ont des messages à faire passer, des bourreaux à faire enfermer, Charlotte est là pour mener ces projets à bien.

Elle est détective privée, ce qui lui permet d'aider son oncle à résoudre des enquêtes policières, même si elle est rarement prise au sérieux par les collègues de celui-ci.
Justement, elle a 3 avocats fraîchement décédés sur le dos et il faut qu'elle retrouve leur meurtrier.

Seuleument, elle a beau être la faucheuse, elle est elle-même hantée par une entité qui la met dans tous ses états et lui offre des orgasmes exceptionnels. Mais qui est-il ? Est-il humain ? Est-il seulement Terrien ?


Je me suis obligée à terminer ce livre mais je me suis ennuyée lors de ma lecture la plupart du temps... Evidemment j'ai souri parfois ais si les rebondissements sont réguliers, il n'y a pas de suspens, l'intrigue manque de suspens...
Concernant les personnages, j'ai trouvé Charlotte Davidson assez hilarante et gaffeuse., heureusement ce n'est pas un personnage gnan gnan ! Elle a un sens de l'humour qui prête à sourire et ne se prend pas au sérieux, ça change des personnages qu'on peut avoir dans d'autres livres qui frôlent la perfection et sont ennuyants à mourir...
Concernant Reyes Farrow, j'ai apprécié le côté mystérieux entretenu tout du long et que son histoire ne nous soit pas révélé trop vite. Il reste l'énigme principal de ce roman, peut-être la seule d'ailleurs.

Une lecture de laquelle je ressors mi-figue mi-raisin... Je n'ai pas forcément eu envie d'aller au bout de ma lecture même si je ne le regrette pas mais je ne suis pas sûre d'avoir envie de me plonger dans les autres tomes...

Mon avis :  
  

lundi 9 janvier 2017

Simon le raton a une nouvelle maison de Sophie de Mullenheim




Résumé :
Simon vient de déménager et il nest pas content du tout ! Sa nouvelle forêt, la forêt de l'Épine est vraiment trop différente. Mais en se baladant, il rencontre Oscar le renard et ses amis. Le début d'une grande aventure s'offre alors à lui.



Simon et sa famille vienne de déménager et le moins qu'on puisse dire c'est que le petit raton est fort mécontent : il ne se sent pas chez lui dans cette nouvelle forêt, il n'y a plus ses amis ni ses habitudes. Il est persuadé qu'il ne se fera jamais à son nouvel environnement.
Et puis alors qu'il se balade, il rencontre Oscar le renard. Il part se promener avec lui et rencontrer d'autres animaux de la forêt.

Cette jolie petite histoire rassure les enfants sur les changements d'environnement, sur le rejet qu'on peut ressentir d'un nouvel environnement car on se sent seul. Et puis finalement rapidement on rencontre du monde et on se sent chez soi dans cette nouvelle maison.

Les personnages sont attachants, les enfants n'auront aucun mal à s'identifier à eux et à leurs péripéties.
Une jolie collection à débuter !


Mon avis :  


jeudi 5 janvier 2017

Cléo Lefort : Enquête à New-York de A. de Glay





Résumé :
UN TABLEAU VOLÉ...
UN TUNNEL SECRET...
UNE BANDE DE MALFAITEURS...

Cléo Lefort, onze ans, est loin de se douter du mystère qui l'attend quand elle débarque à New-York. Pourra-t-elle résoudre cette énigme avant la fin des vacances ? Pour cela, il lui faudra apprendre l'anglais... et vite !
 


Cléo Lefort a de la chance : elle a de la famille éparpillée tout autour du globe et elle a l'occasion de passer les vacances chez l'un ou l'autre de ses oncles et tantes. C'est à cette occasion qu'elle se rend en Amérique.
Dans l'avion qui la conduit aux USA, elle remarque le comportement étrange d'un homme et le reverra à plusieurs reprises durant son séjour. Il sera alors l'objet d'une véritable enquête pour la jeune fille.

J'ai beaucoup apprécié ce livre dont la chute arrive très rapidement, les enfants ne mettront pas longtemps à le terminer.
Ce qui fait son originalité c'est qu'il contient des mots en anglais pour que les enfants dès 7 ans se familiarisent avec cette langue.
Lorsque les personnages parlent anglais, il y a toujours une reprise en français ensuite, l'air de rien, pour que l'enfant suive et à la fin de chaque chapitre il y a un guide avec la traduction des termes anglais utilisés.

Cet ouvrage permettra aussi aux enfants de découvrir des monuments célèbres (exemple : la Statue de la Liberté), de visiter des musées (Metropolitan Museum of Art) mais aussi des lieux mythiques (Central Park) tout en élucidant des énigmes. De quoi passer un moment ludique avec les protagonistes.
Il existe même une version audio, indispensable pour aider à la prononciation !

Dans la même série, pour les enfants qui seraient plutôt intéressés par l'allemand ou l'espagnol, il existe 2 autres titres :
- Mystère à Berlin
- Disparition à Madrid

J'ai fait découvrir ce livre à mon Fils de 9 ans qui a beaucoup aimé, tant l'histoire avec ses énigmes que de pouvoir approfondir son anglais parce que mine de rien, il a beau n'être qu'en CM1, il en connaît autant que moi quand je débutais en 6ème !
Le texte est écrit gros, les illustrations en noir et blanc sont représentatives de l'histoire, c'est vraiment une collection qu'on a envie de compléter (dans la version anglaise puisque Tim n'étudie que cette langue pour le moment).


Mon avis :  


mardi 3 janvier 2017

Le parfum de l'hellébore de Cathy Bonidan




Résumé :
Anne a été envoyée à Paris pour travailler dans le centre psychiatrique que dirige son oncle. Au début des années soixante, les traitements en sont encore à leurs balbutiements. Anne observe le comportement étrange d’un jeune garçon de 11 ans, Gilles, que tout le monde surnomme "le débile". Elle envoie ses impressions à sa meilleure amie au travers de lettres clandestines. Pourquoi leur correspondance est-elle interdite ? Et pourquoi Anne a-t-elle été forcée de s'éloigner des siens ?

Au centre, elle fait la rencontre d’une jeune anorexique, Béatrice, avec qui elle se lie d’amitié. Ensemble, elles remarquent ce que tout le monde semble ignorer : auprès du jardinier de l’hôpital, Gilles, qui est en réalité atteint d'autisme, cesse ses crises. Il prononce même ses premiers mots. Mais le monde psychiatrique en décidera autrement.

Des années plus tard, Sophie, étudiante en psychologie, tombe sur le journal de Béatrice et n'aura de cesse que de comprendre ce qui est arrivé à chacun. Pourquoi le journal de Béatrice s'arrête-t-il brutalement l'été de ses quatorze ans ? Qu'est devenu Gilles ? Anne et le jardinier parviendront-ils à sauver les deux enfants ?


Cet roman contient deux parties.

Dans la première, on y fait la connaissance d'Anne, une jeune fille envoyée à Paris, chez un oncle et une tante, après avoir commis un méfait qui contraint sa mère à l'éloigner du cocon familial. Son oncle est le directeur d'un centre psychiatrique. Anne devra le suivre pour effectuer diverses tâches au sein de cet établissement, notamment classer les dossiers des différents patients.
Dans le même temps, elle correspond avec sa meilleure-amie Lizzie, a lieu alors un récit épistolaire dans lequel Anne s'épanche sur les malades du centre, notamment Gilles, le jeune autiste de 11 ans que personne ne peut approcher ou encore Béatrice, anorexique mentale, qui tient un journal intime et nous fait part de son ressenti quand à sa vie au centre.

Dans la seconde partie, nous découvrons Sophie, une étudiante solitaire de 28 ans qui doit écrire une thèse sur l'évolution des conditions de vie dans les hôpitaux psychiatriques de l'après-guerre à la fin des années 60. Ses recherches vont tout doucement l'amener au centre Felrat. Elle sera aidé de Mathieu et Gabriel, 2 frères effectuant des travaux dans l'établissement à l'abandon.
Très vite les recherches de Sophie vont l'amener à découvrir le journal intime de Béatrice. Elle va alors orienter sa thèse sur la vie quotidienne des adolescents internés en psychiatrie de 1950 à 1965. Ses recherches l'amèneront à découvrir ce que sont devenus les différents protagonistes que sont Anne, Béatrice, Gilles, Lizzie, ...


C'est un livre joliment écrit, qui évoque certaines maladies dont l'anorexie mentale et l'autisme. Deux sujets traités avec justesse et émotions autour d'une histoire qui nous transporte. Je ne pouvais rêver mieux comme première lecture pour entamer l'année que celle-ci, qui nous transmet des valeurs d'écoute, de partage et d'amitié.


Mon avis :